Blog/Vlog

VOUS VOUS SENTEZ MAL ? VOUS AVEZ LE DROIT !!!

Admettre que votre ressenti n’est pas au beau fixe est une des meilleures choses que vous puissiez faire pour vous-même !

Pourquoi ? Cet article et l’histoire de Martin devraient vous éclairer…

Y A PAS DE PROBLÈME ! NON ! Y'EN A PAS !

Que font beaucoup d’entre nous lorsqu’un feeling négatif se balade quelque part en eux ? Ils se disent qu’en « positivant » un peu, les choses s’arrangeront. Que la situation n’est pas si grave et que ça finira bien par s’arranger avec le temps. Or, l’évitement ne permet pas de résoudre un problème de quelque nature qu’il soit puisque dès le départ l’existence de celui-ci est niée…

Martin : « Au début, je me suis dit que ce n’était qu’une passade mais avec le temps ça ne s’est pas amélioré… »

HEUREUX TU SERAS !

Pourtant, admettre qu’on a un problème n’est pas toujours une sinécure. La dictature du bonheur n’est jamais très loin… Je ne devrais pas ressentir ça, je devrais « gérer », savoir me détendre.

Martin : « Franchement, j’ai pris sur moi ! Je me donne à fond, je fais tout pour que ça marche, je me sacrifie même… »

TU DEVRAIS CECI... TU DEVRAIS CELA…

Et les autres d’aggraver la ritournelle si par hasard vous leur confiez votre mal- être…

Un ami parle à Martin : « T’as tout pour être heureux Martin, un job, une femme adorable un magnifique bébé et tu ne manques pas d’argent. Essaie de regarder les choses sous un angle un peu plus positif… Alors Martin fait encore plus d’efforts pour ravaler ce tuc désagréable au fond de lui et décide de faire aussi plus d’efforts pour être « positif » !

Mais ça ne s’arrête pas ! Et vous finissez par vous sentir mal d’être mal !

LA SPIRALE INFERNALE

Vous venez de mettre le doigt dans la spirale de la culpabilité. Parfois, l’insatisfaction chronique vous ronge. Ou bien la frustration et la colère vous envahissent ! Vous vous sentez en colère d’être en colère et ça vous met encore plus en colère ! Puis à nouveau la culpabilité et enfin, la mésestime de soi…

Martin : « J’en ai assez d’être comme ça, je me sens nul ! »

LE VRAI PROBLÈME

Le vrai problème ne vient pas du problème ! Mais du jugement que les émotions négatives ne sont pas acceptables ! C’est précisément ça qui nous empêche d’avoir une attitude juste et adaptée à la situation.

Sa femme parle à Martin : « Ecoute Martin, tout va bien, on a tout pour être heureux. Tu devrais peut-être ralentir les travaux de la maison ? » Martin : « Non, j’ai pas envie d’y passer ma vie entière ! »  

C'EST OK DE NE PAS SE SENTIR BIEN !

Vous ressentez de l’insatisfaction ? C’est bien ! De la frustration ? Très bien ! De la colère ? C’est encore mieux et je vous en félicite ! Dites-vous : « J’ai le droit ! » Allez dites-le ! Plus fort ! Encore plus fort ! Voilà, c’est parfait ! Vous venez de faire le premier pas vers le changement ! Cependant, si vous n’avez pas envie de changer quoi que ce soit dans votre vie et que cet article commence à vous indisposer, c’est très bien aussi mais peut-être n’êtes vous pas au bon endroit ?

Martin : « Ben moi, je préfèrerais me sentir mieux plutôt que de crier bêtement que je suis en colère… » Encore un jugement sur toi-même Martin ! Martin : Hein ? Qui me parle ? Voilà que j’entends des voix maintenant… »  

NE TUEZ PAS LE MESSAGER !

Bon, si vous en avez assez de ce qui ne marche pas dans votre vie, il est nécessaire de commencer par l’admettre… Les sentiments désagréables que vous ressentez sont BÉNÉFIQUES, SALUTAIRES. Ils sont des messagers bienveillants ! Alors ne tuez pas les messagers ! Je vous dirai pourquoi après.

Martin : « Je ne vois pas comment ce que je ressens pourrait me servir… Je suis crevé, je bosse du matin au soir et le week-end pour au final avoir l’impression d’être à côté de la plaque… »

LA VERITÉ

Je sais, ce n’est pas toujours facile. Mais sachez qu’une vie heureuse n’est pas une vie sans problèmes ! Comprenez bien une chose, quoi que vous fassiez, il y aura toujours des problèmes. Alors ça ne sert à rien de hurler à l’injustice pour au final vous en vouloir de ne pas avoir une meilleure vie.

C’est vrai, admettre que l’on a fait fausse route est difficile et peut parfois être très douloureux.

Histoire de Martin :

Martin fait des travaux dans sa maison depuis 2 ans parce que ça lui plaît mais surtout pour faire plaisir à sa femme qui rêve depuis toujours d’un nid douillet pour sa famille. Pour Martin, le couple est une priorité alors, pour que sa femme soit heureuse et fière de lui, il ferait n’importe quoi. Pourtant, il se rend compte que son couple est « bof » en ce moment. Il faut dire que le bébé, arrivé il y a 2 ans, n’a pas arrangé les choses. Martin, qui fait tout pour rendre sa famille heureuse, a du mal à comprendre ce qui se passe même s’il admet être parfois épuisé. Pour lui, travaux achevés signifiait bonheur pour tout le monde.

Mais la question c’est : qui a dit qu’il fallait que les travaux soient achevés pour avoir une vie satisfaisante ? Qui a dit qu’il fallait faire n’importe quoi pour rendre sa famille heureuse ? Martin : « Voilà que j’entends encore des voix ! »

En proie au doute, Martin décide de discuter avec sa femme. Là, c’est la douche froide ! « Quoi ? Elle ne veut pas que les travaux soient achevés maintenant !? » Et oui, Martin ! Ta femme ne t’a jamais demandé de te tuer à la tâche ni de sacrifier ta vie et ceux que tu aimes pour son bonheur à elle ! Martin : « Encore cette voix ! »

MAIS OÙ EST LE BONHEUR ?

Et oui, le plus souvent, le problème vient du fait que l’on voudrait se débarrasser du problème !

Mais ce n’est pas toujours possible… Rassurez-vous, ce n’est pas non plus nécessaire car la satisfaction, le bonheur et la plénitude viennent de l’aptitude à savoir résoudre les problèmes en général ! Pas à les éliminer !

Martin : « Moi qui pensais qu’en finissant mes travaux je n’aurais plus de problème. Pour couronner le tout maintenant j’entends des voix… » Ce que ta femme veut Martin, c’est que tu te sentes bien ! Et ce rêve que tu as mis de côté pour « faire plaisir à ta femme » ? Tu sais, finir de corriger le premier tome du roman que tu as écris.  Tiens tiens, ça ne serait pas une très bonne excuse tout ça ? Il est vrai que ce n’est pas simple de faire publier un livre… Un autre problème on dirait qui, s’il était résolu, pourrait bien apporter beaucoup de satisfaction à ta vie. Mais qui laisse un goût amer tant que tu ne t’en préoccupes pas en invoquant les meilleures raisons du monde pour ne pas le faire… 

IL Y A ERREUR SUR LE BONHEUR !

Quoi qu’il se passe, vous aurez des problèmes !

La vérité, c’est qu’il y a souvent erreur sur ce qu’est le bonheur. Car si on pense que le bonheur réside dans le fait de ne pas avoir de problème, c’est une vie de frustration qui en émergera ! Tenter de tuer votre mal-être, revient à tuer le messager ! Tuez le messager et je peux vous promettre une vie remplie d’insatisfaction.

Pour autant, être heureux, ne consiste pas à se prélasser sur une plage ou à jouer au tennis toute la journée. Ça, soit ce sont des récompenses, soit c’est le paradis mais pour l’instant nous sommes ici, sur la Terre !

Martin dans ses pensées : « Moi ce que je voudrais, c’est avoir le temps de profiter de mon jacuzzi autant que je le veux… » Fais-le et arrête de te plaindre ! Martin : « Y a plus moyen d’être tranquille ! « 

JE N'AI PAS DIT QUE ÇA SERAIT FACILE

Surtout, ne vous méprenez pas, je n’ai pas dit que ce serait facile car certaines situations peuvent être totalement désespérantes, voire catastrophiques. Parfois, il faudra beaucoup de persévérance, de patience et de créativité pour que les choses deviennent différentes. Encore une fois, à l’impossible nul n’est tenu ! Mais tout est une question de choix. Gardez en tête que vous avez le droit de vous sentir mal.

Et comment choisir, Me direz-vous, si je sais que ce cancer va m’emporter d’ici à trois mois ? Je sais, ce n’est pas toujours simple. Mais vous pouvez encore choisir et décider comment vous allez vivre ce temps et peut-être dire ou faire des choses que vous avez reportées jusqu’à maintenant, ou d’autres choses qui apporteraient du sens à ce temps.

LES PROBLÈMES, LA CLÉ DU BONHEUR ?

Ça y est, on a réglé son compte à cette idée qu’une vie heureuse est une vie sans problème et que les sentiments négatifs ne sont pas acceptables.

Gardez à l’esprit qu’il n’est pas nécessaire, voire pas souhaitable du tout de se débarrasser du problème : ce n’est pas parce que votre couple est en crise qu’il faut divorcer.

Martin : « Je n’ai jamais eu envie de divorcer ! » Je sais, c’était juste un exemple !

1-Demandez-vous ce qui vous fait souffrir ?

Martin : « Tout ce chantier…j’en ai ras le casque ! Ça me tue ! En plus je ne peux pas passer de temps avec mon bébé. Du coup, c’est ma femme qui s’en occupe tout le temps et elle n’en peut plus. Elle voudrait être un peu soulagée pour pouvoir à nouveau prendre soin d’elle. Et moi, j’ai l’impression de rater quelque chose… »

2-Portez votre attention sur ce que vous êtes en mesure de décider, de choisir et qui apporterait du sens à votre vie.

Martin : « Si le temps et l’énergie que je consacre aux travaux de la maison nuisent à mon couple et à ma vie de famille, peut-être que cela peut attendre quelques mois ou un peu plus… Car ce que je veux par-dessus tout, c’est que ma vie de famille soit réussie, c’est ce que je veux parce que j’en ai besoin pour me sentir bien et accompli.

Résultat, en changeant de perspective, Martin a su recréer sa vie. Quelques semaines plus tard, il a retrouvé de l’énergie. Il est heureux car sa vie de famille est redevenue chouette. Lorsqu’il regarde en arrière, il se dit qu’il a plutôt bien géré ce petit moment de crise. Il en tire d’ailleurs une certaine fierté. Au final, Martin est plus confiant envers l’avenir car il sait maintenant qu’il est en mesure de gérer les défis de ce genre.

LA CAPACITÉ A PRENDRE DES TARTES DANS LA FIGURE

Changer de perspective face à une situation que l’on tenait pour vraie et pour acquise n’est pas facile pour nos égos. Pourtant, accepter la situation et accepter de relever les défis qui s’offrent à nous avec justesse et sincérité est une attitude qui à la longue porte ses fruits. Pourquoi ? Parce que c’est l’unique manière d’apporter considération et respecte à nos aspirations les plus profondes ! Et de nous ouvrir la voie vers une vie réussie !

ACCEPTER LA SITUATION !

Qu’est ce qui fait que l’on se sens confiant dans la vie et apte à relever les difficultés ?

 

1-Acceptez de voir les choses telles qu’elles sont. La plupart du temps, en prenant du recule, on s’aperçoit qu’on s’est raconté une histoire…

2-Prenez une décision juste et courageuse après vous être interrogé sur ce qui compte réellement pour vous.

Martin : « Franchement, j’étais persuadé que finir les travaux était la meilleure chose à faire pour faire plaisir à tout le monde… Je m’imaginais débarrassé, enfin tranquille et entouré par une famille aimante. Mais ce qui compte le plus pour moi, c’est que nous restions soudés » Je te félicite Martin, car le travail que tu viens de faire demande une certaine dose de courage. Beaucoup auraient décidé de tout envoyer balader à ta place. Ils auraient peut-être eu le réflexe de se victimiser en disant qu’ils n’étaient pas compris et que tout ce qu’ils voulaient c’était « bien faire ».

 Acceptez la situation ! Osez faire face aux difficultés avec honnêteté au fur et à mesure qu’elles se présentent ! Car plus on relève de défis et plus on se sent apte à en relever encore et encore sans jamais tenter d’y échapper !

Offrez-vous cette force afin d’être en mesure d’accepter que la vie est incertaine mais tellement passionnante ! Lorsqu’on accepte de la regarder sous un autre angle…

CRÉER UN CERCLE VERTUEUX

C’est un cercle vertueux !

Résoudre les difficultés au gré des événements permet de découvrir des qualités insoupçonnées que ce soit chez nous-même ou chez les autres. C’est la seule et unique voie qui permette de créer une vie qui donne envie de se lever le matin.   

Martin : « En cessant momentanément les travaux, je me suis aperçu qu’il me restait suffisamment de temps pour achever les dernières corrections de mon roman. Je l’ai fait et Je me suis senti redynamisé ! J’ai alors décidé de faire ce que je voulais faire depuis une éternité : tenter ma chance pour que ce roman se trouve un jour sur les rayons des librairies ! » Waouh ! Là je crois que tu es vraiment sur la voie Martin ! Tu ne peux pas imaginer à quel point je suis fière de toi mon Martin ! J’étais sûre que tu allais le faire !

Chaque émotion désagréable, chaque sentiment négatif est un messager qui qui doit être considéré avec respect, bienveillance et gratitude. Tuer le messager revient à se tuer soi-même ! Nos sentiments et nos émotions négatives nous ouvrent la voie vers les plus hautes opportunités de notre vie !

Nous en avons besoin pour exprimer le meilleur de nous-même ! Pour exister au travers de ce que nous avons de meilleur à offrir au monde qui nous entoure ! C’est en cela que nous trouvons le piment, la joie qui donnent du SENS à notre existence !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *